20ème Dimanche ordinaire – 18 août 2019

Luc 12, 49-53

Frères et sœurs, nous avons là, un récit de type eschatologique, un récit méditant sur la fin des temps pour nourrir notre vie aujourd’hui. L’image du feu, image possible du jugement de Dieu, de sa purification, la division des familles annoncé dans l’Ancien Testament est aussi dans la Bible un signe de la fin des temps.

J’aime rappeler que la fin des temps, c’est aujourd’hui. Nous devons avoir la même réflexion avec la venue de Jésus pour la fin des temps que nous l’avons pour sa venue il y a 2000 ans. Si aujourd’hui, nous disons qu’il est là parce qu’il y a 2000 ans il est né, mort et ressuscité, nous devons comprendre, que sa venue la fin des temps nous concerne aujourd’hui. C’est chaque soir, à chaque moment que le Seigneur nous pose la question, qu’as-tu fait de ton frère, t’es tu aimé aujourd’hui, m’as-tu aimé aujourd’hui ? C’est chaque soir que le Seigneur, brûle de son amour notre péché que nous lui confions.

Le feu, dans ce contexte de baptême annoncé par Jésus, c’est aussi le feu de l’Esprit Saint reçu à la Pentecôte, reçu à notre baptême et à notre confirmation. L’Esprit Saint qui nous donne en nos vies de vivre du Christ, l’Esprit Saint aux multiples dons : Esprit de sagesse, de discernement, de conseil, de force, de connaissance, d’humilité et de confiance, aux multiples et fruits : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. Prions-le et vivons de cet Esprit de Dieu.

Nous comprenons l’angoisse de Jésus quand il annonce son vrai baptême. Ce n’est pas le baptême dans le Jourdain par Jean Baptiste avec un peu d’eau et puis s’en vont, c’est le baptême dans la mort sur la Croix. C’est le baptême dans lequel nous avons été plongés car plonger, c’est le sens du mot baptême pour sortir de la mort par sa résurrection, fondement de notre espérance en cette vie. Rien n’est bouché et n’est mort en Dieu.

L’exemple de la division des familles au nom de la foi est un exemple qui peut nous parler au sein même de nos familles. Je vous propose d’y revenir dimanche prochain car je le crois, chers parents : vous êtes des saints ! Je crois par cet exemple que Jésus veut nous dire et toi ton baptême en quoi, il change ta vie, en quoi il marque ton être, ta vie, ta joie, ton espérance, à quoi cela t’engage d’être chrétien ?

Damien Guillot

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.