4ème dimanche du Carême – 31 mars 2019 – 2

Témoignages de Gilles et Xavier par rapport à l’humanité

Témoignage : Bonjour je m’appelle Gilles, je voulais vous partager aujourd’hui en toute simplicité, mon regard sur l’humanité, non pas une vision de l’humanité, mais mon regard, ma façon de voir ceux qui m’entoure, et, vous en faites partie. Ma façon même de penser ceux qui sont plus loin, à l’autre bout de la terre.  Je me rends compte que je ne sais pas regarder, pas rencontrer sans positionner les gens sur une échelle de valeur, sans me positionner moi-même sur cette échelle à une hauteur que j’estime être la mienne en comparaisons avec l’autre. Non pas forcément plus haut, pas par méchanceté ou jalousie non, mais je ne sais pas voir au premier regard la personne, et simplement cette personne dans son humanité. Pauvreté d’une rencontre faussée dès le départ. Seigneur donne moi de voir le monde avec tes yeux avec ton humanité et si je dois, malgré moi, positionner cette multitude que ce soit sur ton échelle qui n’a qu’un seul barreau.

Grâces : Je te rends grâce Seigneur pour toutes ces personnes que tu as mis sur ma route, et qui ont su me regarder, me voir, et m’accepter tel que je suis. Même si je suis plutôt de ceux qui les ont fait trébucher, leur regard est un regard qui me relève, moi qui ne me vois même pas tomber. Ils m’apprennent à voir dans le cœur de chacun la part de ton humanité qu’ils ont accueillis et fait grandir.  Merci Seigneur de me donner de gouter à ton Humanité et de découvrir ton visage dans la rencontre de mes Frères et sœurs.

Témoignage Bonjour à tous, Je m’appelle Xavier. Certains me connaissent de vue, d’autres me connaissent davantage mais peu de gens me connaissent en profondeur, peu de gens connaissent ma fragilité en humanité. Comme vous avez l’habitude depuis déjà 3 dimanches du carême, je vais témoigner ce dimanche de mes fragilités en humanité. Depuis petit, je cherche à être à fond dans tout ce que je fais : un bon écolier, un bon musicien, un bon chrétien, un bon fils, un bon frère, le meilleur. J’ai fini par ressentir une grande tension et une angoisse intérieure en 5ème année de l’INSA : Double cursus entre INSA et Master Image, mon amie qui revient d’Inde, première collocation avec un engagement quotidien et une vie de prière, engagement dans la pastorale des jeunes de Villeurbanne plus toutes mes formations musicales de l’époque. Un soir, j’ai crié à Dieu : “Pourquoi m’as tu abandonné ? Seigneur, c’est moi Xavier. C’est ma vie. Pourquoi tu me fais ça ?”. Des années plus tard, je prends conscience d’avoir touché du doigt la fragilité de l’Homme. Nous sommes tous des créatures plongées dans le temps et dans l’espace, des êtres finis avec une quantité d’énergie limitée. Ma fragilité est de croire que Dieu me veut toujours plus fort alors qu’il me veut comme il m’a créé : achevé et tout simplement inscrit dans le temps et dans l’espace à chercher à devenir ce que je suis, un Homme.

Grâce : Aujourd’hui, devant vous, je rends grâce à Dieu pour la merveille que je suis, pour tous les trésors qu’il a mis en moi sans faire de bruit. Je rends grâce à Dieu parce qu’il me permet d’accepter petit à petit l’idée qu’il préfère celui qui est petit à celui qui est grand selon nos yeux, car le petit est le grand à ses yeux. Chaque personne est aimée infiniment par Dieu non pas parce qu’il fait mais tout simplement parce qu’il existe, parce que le souffle de Dieu l’habite. Dieu m’aime en premier lieu pour ce que je suis, avant même de savoir ce que j’ai réussi à devenir en cherchant à être ce que je suis. Oh ! Qu’il est simple d’être compliqué et qu’il est compliqué d’être simple. A partir d’aujourd’hui, durant ce carême, pendant la passion, après la résurrection, je souhaite reconnaître en moi le Christ qui m’habite pas pour ce que j’ai fait, ce que je fais et ce que je ferai, mais avant toute chose parce que je suis un homme. Je veux respecter ma dignité humaine. Aide-moi Seigneur à me regarder comme un homme au moins une fois chaque jour pour honorer ce que toi Seigneur tu veux : une créature qui se tourne vers son créateur.

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.