3ème dimanche du Carême – 24 mars 2019 – 2

Frères et Sœurs, Chers Jeunes, pour reprendre l’expression de notre cher Curé, quelle joie de vivre cette messe aujourd’hui avec les Scouts.

Une joie mais quelle chance aussi pour notre communauté d’avoir en son sein tous ces jeunes scouts aujourd’hui où nous parlons de Justice, où la Parole de Dieu nous invite entendre l’appel de Dieu, à découvrir sa présence dans nos vies, et à oser se tourner vers lui et avancer avec lui tous les jours de nos vies.
Quelle chance d’avoir avec nous ces Pionniers, pionniers du Royaume de Dieu, pionnier dans le sens où ils découvrent pour leur génération des nouveaux chemins, des nouvelles réalités, des nouveaux outils, pour construire le royaume de Dieu pour eux et les générations à venir.
Je disais chance pour nous, car en avançant sur leurs chemins, ils défrichent aussi les chemins que ne nous avions laissés quelque fois à l’abandon.
J’aurais pu continuer mon homélie comme ça, en vous partageant ce que je découvre à la lecture de ces textes, en vous disant que j’ai été moi aussi scout pendant de nombreuses années, plus doué d’ailleurs pour l’installation du camp que pour animer les temps Spi…
Mais Damien m’a dit « Fais parler les jeunes, questionne-les, bref, ne les laisse pas s’endormir pendant l’homélie !!!! »  Vous le remercierez plus tard.
Alors chers jeunes !!! Mais c’est aussi pour les moins jeunes et les moins Scouts, que personne ne se sente exclu !!!
Alors la Question : Avez-vous conscience de vivre et de construire le Royaume de Dieu, et si oui pourquoi et comment ? Bon Ok la question tue plus qu’elle ne réveille !!! On va essayer de se la poser différemment.
Qui est plutôt bon, qui a des talents en installation de camps, en montage de tentes ?
Qui pense ne pas être doué sur ce sujet.
Qui est plutôt bon, qui a des talents en cuisine, en intendance ?
Qui pense ne pas être doué sur ce sujet.
Qui est plutôt bon, qui a des talents en animations des veillées, des grands jeux ?
Qui pense ne pas être doué sur ce sujet.

Si je vous demande si vous n’êtes pas très doué en tel ou tel choses, ce n’est pas pour vous montrer du doigt et dire que vous êtes moins bon que les autres. Oh non c’est pour vous dire au contraire toutes l’importance que vous avez pour votre équipe, Car tous les talent, tous ces dons ne devient important et nécessaire que lorsqu’ils sont mis au service des autres, quand ils permettent à tous de vivre ensemble une vraie relation d’amitié.
Et si cela ne fonctionne pas tout à fait bien c’est qu’il y a encore des talents cachés à découvrir, car il faut bien se dire que nul n’est assez pauvre pour ne rien avoir à partager aux autres.
Donc si vous avez compris cela vous pouvez répondre en conscience que Oui nous vivons et construisons le Royaume de Dieu.
C’est sur ce n’est pas aussi facile que ça tous jours, quelquefois l’un ou l’autre nous agaces, nous décourage… Jésus nous donne avec la parabole de l’Évangile des pistes pour agir.
Vous vous en rappeler ??? Je vous la relis :
« Quelqu’un avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas. Il dit alors à son vigneron : ‘Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le sol ?’ Mais le vigneron lui répondit : ‘Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.’ » –
Acclamons la Parole de Dieu.

Qu’est ce que nous apprend cette parabole ?
Qui peut être ce maitre mettre qui veut couper l’arbre ?
Qui est ce Vigneron ? Que demande-t-il ?

Et bien oui, je crois que quelque fois le maitre qui perd patience et veut couper l’arbre c’est moi. C’est moi qui veux mettre fin à une relation parce que là s’en est trop je ne peux plus le supporter, c’est moi quand je décide que cette personne est définitivement mauvaise, trop nul, que rien de bon peut venir de lui.
C’est moi quand je ne me remets même pas en question, parce que j’ai raison un point c’est tout.
Face à tout ça Jésus nous dit, attend, moi je vais t’aider, ne casse pas tout, ne fais rien d’irrémédiable, laisse-moi le temps de travailler vos cœurs.
Ce carême qui nous est offert, est un temps pour mettre en œuvre dans nos vies ce qui nous permettra de découvrir la présence Jésus en nous, d’accepter qu’il travaille nos cœurs.
C’est cela qu’il nous demande quand il nous dit « Convertissez-vous ».
Convertissez-vous pour vivre, vivre de la vie de Dieu, la vie avec Dieu, être les témoins de son Amour, être les artisans de paix et de justice dont le monde a tant besoin.
Pour être les pionniers du Royaume de Dieu.

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.